Skip to content

Comment ne pas se transformer soi-même en robot

16 décembre 2012

Je viens de lire l’ article de Tiossane

https://tiossane.wordpress.com/2012/11/14/organisation-gtd-getting-things-done-et-evernote/

Tous ces « outils » supposés nous faciliter le travail organisationnel ne risquent-ils pas de nous transformer nous mêmes en robots de nos propres « agendas » , « To Do », etc ?

Ne devrions-nous pas plutôt considérer que ces tâches devraient être faites PAR DES ROBOTS, pour que « nous », êtres humains, puissions être lIBERES de cette soumission à des « agendas » et à des « méthodes organisationnelles » .
La pensée rationnelle organisationnelle ( de l’ analyste-concepteur-organisateur-programmeur ), doit en effet concevoir des « méthodes » formalisables, mais non pas pour y soumettre d’autres êtres humains, mais pour déléguer ces tâches à des MACHINES.
J’ ai donc à titre personnel un « test » d’ entrée très simple pour savoir si une suggestion extérieure vaut la peine pour moi d’être reprise :
Cette suggestion extérieure cherche-t-elle ou risque-t-elle de vouloir me transformer moi-même en « travailleur » assigné à une « méthodologie » ?

Si OUI , je m’ arrange pour Y ÉCHAPPER le plus possible !
Que ceux qui acceptent de se « robotiser » … le fassent.
Si NON, je cherche à voir  si je peux éventuellement y apporter une légère contribution, mais conservant ma liberté totale dans mon degré fluctuant de participation, et préservant la « sérendipité » des rencontres , donc précisément , la NON PROGRAMMATION de mes actions.

Je n’évalue pas mon « efficience » à mon efficacité de performance « robotique » ( fusse celle d’un robot intelligent ) , mais à ma capacité au contraire de ne pas me faire avoir outre mesure par de telles « tâches » ordonnées par un « agenda » …

Éloge donc d’une certaine « paresse » , coextensive au recul de la « réflexivité » .
S’il y a des personnes qui trouvent leur pied à être « surbookés » , constamment sous la tension de leurs « organisateurs » et « agendas » , c’est leur problème … à chacun ses petits plaisirs.
Mais personnellement, ce genre de stress ne me convient pas du tout …
Je préfère rester dans le joyeux désordre du « lièvre » papillonnant plutôt que dans les « méthodologies » dans laquelle la « tortue » s’emprisonne , pour arriver à être la « première » , la plus « efficace » , en se plaignant de porter le poids du monde sur sa carapace.

Publicités

From → Uncategorized

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :